Dynamique des structures et de la concurrence : le cas de la pêche industrielle française Public Deposited

http://ir.library.oregonstate.edu/concern/conference_proceedings_or_journals/db78td29h

Research Paper

Descriptions

Attribute NameValues
Creator
Abstract or Summary
  • En vertu du principe de préservation des stocks naturels et au delà, de la viabilité d'une industrie des pêches, l'attention des pouvoirs publics est, à l'heure actuelle, essentiellement portée sur la diminution des capacités de production[1]. Une mesure globale de ces capacités de production mises en oeuvre pour la capture des ressources halieutiques peut être le nombre de navires ou le nombre de kW, cette dernière mesure étant celle retenue par l'Union Européenne. Or, la pêche industrielle chalutière (Annexe 1) a vu, sur une période de 20 ans, une diminution massive de ses capacités de production du fait de l'arrêt d'activité de nombreux navires (Annexe 2). Cette évolution masque cependant des modifications structurelles importantes qui nous semblent déterminantes du point de vue de la viabilité même de ce secteur. Ces modifications structurelles résultent de comportements stratégiques d'agents en réaction à des bouleversements de leur environnement économique et institutionnel. Nous verrons dans une première partie comment ces comportements ont permis le passage d'une structure atomistique, composée de firmes à caractère artisanal quant à leur surface économique et financière, à une structure concentrée avec prédominance de grandes firmes. Les firmes se sont alors insérées dans une logique industrielle, par opposition à une logique artisanale relative à un système mettant en rapport deux sphères autonomes, l'activité de production dévolue aux entreprises de pêche et la consommation des produits de la mer. Si cette logique industrielle a conduit à la concentration de l'offre au sein des systèmes productifs localisés, la concurrence entre les firmes a provoqué une raréfaction de la ressource et a remis en question la cohérence des systèmes productifs locaux. Ces derniers sont définis ici par les ports de pêche (ou un ensemble de ports de pêche relativement proches géographiquement) qui regroupent en effet "un ensemble d'agents ou d'unités hétérogènes quant à la nature de leur activité, leurs caractéristiques organisationnelles, leurs statuts..., qui existent concrètement, dans un espace d'activité spécifique"[2].La référence à un système productif local délimite les relations entre les agents à une dimension territoriale. L'élargissement de l'espace de concurrence des firmes a contribué par la suite à la mise en oeuvre de stratégies modifiant de nouveau les structures de l'industrie. Cette dynamique des structures nous renvoie alors aux préoccupations typiques de l'Économie Industrielle dont l'objet est résumé de manière générale par "l'étude du fonctionnement dynamique de l'industrie, sous l'influence de son environnement et des comportements stratégiques des firmes qui la composent (Angelier, 1991). L'Économie Industrielle n'a pas encore tranché le débat relatif aux origines endogènes ou exogènes des modifications structurelles. Or, en réaction à des bouleversements environnementaux (institutionnels ou économiques), des comportements nouveaux émergent et deviennent rapidement la norme dans l'industrie. Ils participent de la dynamique des systèmes productifs. Ces comportements différenciés témoignent de l'existence, à un moment donné du temps, d'asymétries entre les firmes à l'intérieur d'une industrie. "L'asymétrie devient un élément structurel des marchés, si elle n'est, en fait, le véritable moteur de la concurrence car il n'existe pas de réelle concurrence possible entre des entités strictement identiques" (Benzoni, 1988).
Resource Type
Date Available
Date Issued
Citation
  • Daures, Fabienne, Pascal Le Floch, Jean-Pierre Boude. 1996. Dynamique des structures et de la concurrence : le cas de la pêche industrielle française. Peer Review: No. In: Proceedings of the Eighth International Conference of the International Institute of Fisheries Economics and Trade, July 1-4, 1996, Marrakech, Morocco. Compiled by Ann L. Shriver. International Institute of Fisheries Economics & Trade, Corvallis, Oregon, USA, 2002. CD ROM
Conference Name
Keyword
Subject
Rights Statement
Publisher
Peer Reviewed
Language
Replaces
Additional Information
  • description.provenance : Submitted by Katy Davis (kdscannerosu@gmail.com) on 2015-09-28T21:58:35Z No. of bitstreams: 1 Dynamique des structures et de la concurrence.pdf: 232419 bytes, checksum: 2378ed6239cf03cbfc574f4ac042ae9b (MD5)
  • description.provenance : Made available in DSpace on 2015-09-29T16:51:05Z (GMT). No. of bitstreams: 1 Dynamique des structures et de la concurrence.pdf: 232419 bytes, checksum: 2378ed6239cf03cbfc574f4ac042ae9b (MD5) Previous issue date: 2002
  • description.provenance : Approved for entry into archive by Katy Davis(kdscannerosu@gmail.com) on 2015-09-29T16:51:05Z (GMT) No. of bitstreams: 1 Dynamique des structures et de la concurrence.pdf: 232419 bytes, checksum: 2378ed6239cf03cbfc574f4ac042ae9b (MD5)

Relationships

In Administrative Set:
Last modified: 07/17/2017

Downloadable Content

Download PDF
Citations:

EndNote | Zotero | Mendeley

Items